Ma démarche

Ma pratique du Landart dans la nature m'obligeait régulièrement à nettoyer les sites souillés.

J'ai compris qu'il fallait « frapper plus fort » et les déchets sont devenus ma matière première.

« Ombre Flamboyante » (Nuit d’Art de Pleine Lune - Musée de Villèle, 29 juin 2013), a marqué ce tournant puisque c’est la première fois que j’ai utilisé des cannettes dans une œuvre monumentale.

J’ai poursuivi le travail avec celles-ci, non seulement parce qu’elles sont prégnantes dans les ordures abandonnées un peu partout mais encore parce que … c’est une magnifique matière à réflexion !

Avec plus de 70 000 cannettes ramassées dont plus de 1 000 variétés, je dispose d’une palette de couleurs digne de celle d’un peintre. Je crée des tableaux pixellisés qui offrent plusieurs approches. De près, on découvre la matière qui est ajustée avec rigueur. En s’éloignant, la pixellisation disparaît et le visuel apparaît. Les changements d’axe mettent en valeur des parties variables des œuvres, pouvant donner une illusion de mouvement.

J’ai également travaillé avec d’autres déchets comme dans « Mer de  Demain » où j’ai utilisé les déchets ramassés en bord de mer.

En utilisant des registres différents, l’ensemble de mes œuvres veut questionner sur notre évolution : d’où vient-on ? où en est-on ? où va-t-on ?

Elles incitent à regarder vers le futur, à penser aux générations à venir.

« Quelles traces souhaitons-nous laisser derrière nous ? »

Détail de l'Œil :

cannettes

Détail de "Mer de  Demain" : déchet de bord de mer

© 2018  Béatrice Neirinckx et Michel Labat

  • Facebook Classic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now